Chute du prix du pétrole : problème d’offre ou de demande ? | Utilitywise France
Chute du prix du pétrole : problème d’offre ou de demande ?

Chute du prix du pétrole : problème d’offre ou de demande ?

Le baril de pétrole est aujourd’hui côté à 40 dollars, soit une baisse de 35% en deux mois. Une chute rappelant celles spectaculaires de juillet 2014 et mars dernier où le baril avait perdu environs 60% de sa valeur. Pourquoi cette chute ? Depuis juillet 2014, l’offre est mise en…

Le baril de pétrole est aujourd’hui côté à 40 dollars, soit une baisse de 35% en deux mois. Une chute rappelant celles spectaculaires de juillet 2014 et mars dernier où le baril avait perdu environs 60% de sa valeur.

Pourquoi cette chute ? Depuis juillet 2014, l’offre est mise en cause : l’Arabie Saoudite refuse de diminuer sa production là où la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis progresse. Cette explication peut sembler simpliste aux vues des récents évènements sur la scène mondiale. En effet depuis la chute des prix en mars, la production américaine à diminuer, aidant à la remontée des cours (jusqu’à 60 dollars le baril). L’offre n’est cette fois-ci pas la (seule) cause expliquant la baisse de l’or noir.

Le problème réside-t-il dans la demande ? Il semble bien. Et la faiblesse économique des pays émergeants dont la Chine (qui a affaibli fortement le yuan ces dernières semaines), la morosité européenne et la petite santé de l’économie américaine contribue à une diminution des productions dans ces pays et donc des besoins en pétrole. Et ce problème se retrouve pour d’autres matières premières : le cuivre a perdu 30% de sa valeur, le sucre 39%, le soja 30 % et le platine 32% par exemple.

Les avantages de cette chute du pétrole ne sont pas seulement à la pompe ou pour vos livraisons de fuel. Rappelez-vous que le cours du pétrole influence aussi une partie du prix du gaz naturel. De quoi faire quelques heureux.

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le samedi, le 14. novembre à 9.56