La France accroît ses objectifs pour les énergies renouvelables | Utilitywise France
La France accroît ses objectifs pour les énergies renouvelables

La France accroît ses objectifs pour les énergies renouvelables

La France a annoncé des plans pour relever ses objectifs concernant les énergies renouvelables et deviendra le premier pays à émettre des « Obligations Vertes » pour financer des projets écologiques. Parlant à la Conférence Environnementale de Paris, le Président Hollande a aussi confirmé que la centrale nucléaire de Fessenheim,…

La France a annoncé des plans pour relever ses objectifs concernant les énergies renouvelables et deviendra le premier pays à émettre des « Obligations Vertes » pour financer des projets écologiques.

Parlant à la Conférence Environnementale de Paris, le Président Hollande a aussi confirmé que la centrale nucléaire de Fessenheim, la plus vieille du pays, sera fermée.

Ségolène Royal a annoncé des plans pour accélérer la transition énergétique jusqu’à 2023, avec des objectifs plus ambitieux que ceux mis en place initialement. Le nombre de parcs éoliens doit doubler, alors que l’énergie solaire doit tripler dans les sept prochaines années. La ministre de l’Environnement est déterminée à asseoir le rôle de la France comme leader de la transition énergétique, surtout depuis la signature à Paris, en décembre dernier, de l’accord sur les changements climatiques.

« La part des énergies renouvelables doit être augmentée encore plus vite » a déclaré François Hollande, si le pays veut atteindre son objectif de réduire la part de l’énergie nucléaire de 75% à 50% du mix énergétique d’ici 2025 – un objectif inscrit dans la loi de transition énergétique signée en Août. Le Président de la République a annoncé que plusieurs centrales nucléaires seront fermées d’ici 2018, en commençant par celle de Fessenheim alors que dans le même temps plusieurs réacteurs verront leur durée d’exploitation étendue.

En soutien à la croissance des énergies renouvelables, François Hollande a annoncé des plans pour émettre des « Obligations Vertes » jusqu’alors seulement distribuées par des entreprises ou institutions financières. Les recettes des obligations sont utilisées pour financer des projets de lutte contre le changement climatique.

« Paris pourrait devenir le leader de la finance verte » a déclaré Pascal Canfin de World Wildlife Fund (WWF) en France.

Benjamin Bicker

Posté par le mercredi, le 1. juin à 10.17

Benjamin Bicker is Digital Marketing Manager at Utilitywise.