Nucléaire, l'avis des candidats. | Utilitywise France
Nucléaire, l’avis des candidats.

Nucléaire, l’avis des candidats.

Élection présidentielle 2017 : Positionnement sur l’énergie nucléaire en France Plusieurs manifestations réclamant la fermeture définitive de la centrale nucléaire de Fessenheim ont eu lieu ces derniers jours dans toute la France. Strasbourg, Paris, Lyon, ils ont été des centaines à manifester leur opposition à l’énergie nucléaire. En 2012, le…

Élection présidentielle 2017 : Positionnement sur l’énergie nucléaire en France

Plusieurs manifestations réclamant la fermeture définitive de la centrale nucléaire de Fessenheim ont eu lieu ces derniers jours dans toute la France. Strasbourg, Paris, Lyon, ils ont été des centaines à manifester leur opposition à l’énergie nucléaire.

En 2012, le président de la république, François Hollande avait annoncé dans son programme électoral, la fermeture de la centrale de Fessenheim. Il semblerait cependant que ce projet ne soit plus d’actualité.

Le 23 Avril prochain débuteront les élections présidentielles en France. Droite, gauche, centre, les candidats ont des avis différents sur la question du nucléaire.

Du coté des pro-nucléaire, Marine Le Pen qui considère cette énergie comme l’une des moins polluantes et des plus sûres, est opposée à la fermeture de la centrale de Fessenheim. Il en est de même pour François Fillon qui voit dans le nucléaire une énergie propre bénéfique à notre environnement, ou encore Jacques Cheminade qui considère cette énergie comme indispensable.

Emmanuel Macron, le candidat du Centre est favorable à l’énergie nucléaire pour la production d’électricité mais souhaite cependant augmenter l’utilisation des énergies renouvelables. De la même manière Michèle Alliot-Marie souhaite elle aussi conserver le nucléaire, mais voit un avenir dans la pluralité des énergies. Du côté de Nicolas Dupont-Aignan aucune position ferme sur le sujet.

A l’inverse, du côté de Jean-Luc Mélenchon, on est totalement opposé à l’énergie nucléaire et on souhaite une utilisation intégrale des énergies renouvelables d’ici 2050. Nathalie Artaud et Philippe Poutou sont eux aussi catégoriques à ce sujet, considérant l’énergie nucléaire comme un danger. Benoit Hamon, le candidat du parti socialiste, suit la même ligne directrice et souhaite une sortie progressive du nucléaire au profit de l’énergie verte.

Quel que soit le candidat qui sera élu par les Français dans quelques semaines, la sortie du nucléaire, si elle a lieu, ne s’effectuera pas du jour au lendemain. A l’inverse si le nucléaire est maintenu, de par la vétusté des installations nucléaires, peut-il y avoir un risque pour la population ?  Quels seront les effets à long terme sur l’environnement ? Doit-on réellement s’inquiéter pour notre planète ?

 

 

Sources :

http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/presidentielles-les-propositions-des-candidats-pour-le-nucleaire-27-02-2017-6714999.php

http://www.francetvinfo.fr/societe/nucleaire/fessenheim-la-france-est-engagee-dans-une-impasse-energetique-selon-l-observatoire-du-nucleaire_2093763.html

Myriam Amichia

Posté par le mercredi, le 15. mars à 13.48