Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 17/04/2017 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 17/04/2017

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 17/04/2017

Les prix annuels du gaz et de l’électricité en France ont peu changés depuis le début du mois d’avril. L’évolution constatée au niveau du prix des deux énergies à la fin du mois de mars, est le reflet du passage à la période estivale. En effet Le mois d’avril marque le…

Les prix annuels du gaz et de l’électricité en France ont peu changés depuis le début du mois d’avril. L’évolution constatée au niveau du prix des deux énergies à la fin du mois de mars, est le reflet du passage à la période estivale. En effet Le mois d’avril marque le début de la période estivale pour le gaz naturel. Cette période va s’étendre jusqu’à la fin du mois de septembre 2017.

Les températures encore fraiches ont eu peu d’impact sur les systèmes énergétiques français, car les besoins accrus en chauffage ont été compensés par des niveaux de demande plus faibles pendant le week-end de Pâques. Des niveaux élevés de livraison de GNL ont également augmenté l’offre. Un approvisionnement solide en gaz aide les injections de stockage, les stocks augmentant à 32TWh, en hausse de 10% la semaine dernière. Les températures actuelles encore en dessous des normales saisonnières devraient se poursuivre jusqu’à la fin du mois d’avril. Cela aura un impact plus important sur les prix de l’électricité, bien que les sources d’énergie soient alimentées par une forte production nucléaire. La disponibilité est de 70% cette semaine, en hausse par rapport à 62% à cette période l’année dernière.

La société française de stockage de gaz, Storengy, a mis en garde contre de faibles niveaux de capacité de stockage réservée pour la prochaine saison hivernale. Les fournisseurs de gaz français sont tenus par la loi de stocker suffisamment de gaz pour répondre à la demande. Alors que les injections pour l’hiver 2017/18 ont déjà commencé, moins de 50% de la capacité de stockage française a été réservée. Cela pourrait laisser la France avec des approvisionnements en gaz limités pour l’hiver prochain. « À ce jour, seulement 42,7 terrawattheures (TWh) de capacité de stockage ont été vendus pour la saison hivernale 2017/2018, donc la capacité de stockage française est inférieure à 50 % », a déclaré Cecile Previeu, la directrice générale de Storengy. Elle a également déclaré que le faible niveau des réserves, ne suffira pas à répondre à la demande lors d’une période de grand froid. En effet, durant l’hiver 2016-2017, les réserves françaises de gaz étaient à des niveaux permettant d’assurer l’approvisionnement pendant plusieurs années, cependant, le pays dépendait encore beaucoup de ces réserves, en particulier lors de la grande vague de froid observée au début du mois de janvier. La demande élevée pour le chauffage et la production d’électricité a poussé les prix à des niveaux records au début de l’année 2017, et les stocks de gaz ont chuté en dessous de 20%.

Les fournisseurs achètent généralement du gaz pendant les mois d’été quand il a tendance à être moins chers et payent pour le stocker avant l’hiver où il peut être vendus lorsque les prix sont plus élevés. Cependant, la répartition entre l’hiver et l’été a diminué, ce qui a réduit l’incitation des fournisseurs à payer pour le stockage. Une réforme planifiée du secteur français du stockage du gaz avait échoué l’année dernière. La directrice générale de Storengy a exhorté le gouvernement français à encourager les fournisseurs à respecter leurs obligations de stockage.

Myriam Amichia

Posté par le mercredi, le 19. avril à 9.32