Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 26/06/2017 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 26/06/2017

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 26/06/2017

Les prix de l’électricité ont augmenté la semaine dernière en indiquant des approvisionnements plus serrés, cependant, les contrats à plus long terme se sont affaiblis.  Plusieurs retards de redémarrage des centrales nucléaires ont freiné la disponibilité de l’énergie nucléaire. La vague de chaleur en France a continué, avec des températures…

Les prix de l’électricité ont augmenté la semaine dernière en indiquant des approvisionnements plus serrés, cependant, les contrats à plus long terme se sont affaiblis.  Plusieurs retards de redémarrage des centrales nucléaires ont freiné la disponibilité de l’énergie nucléaire. La vague de chaleur en France a continué, avec des températures moyennes constamment supérieures à 30 degrés Celsius. L’utilisation de l’air conditionné a soutenu la demande d’électricité. Les températures ont chuté le week-end et devraient retomber au-dessous de la normale saisonnière plus tard cette semaine. Cela réduira la demande de climatisation.

Des prix plus élevés du charbon continuent de soutenir la courbe de puissance. Les températures élevées dans toute l’Europe entraînent une forte baisse de la demande de gaz naturel.

La France interdit toute nouvelle exploration pétrolière et gazière

Le nouveau ministre de l’Environnement, Nicolas Hulot, a annoncé que la France cessera d’accorder de nouvelles licences pour l’exploration pétrolière et gazière. Au cours de sa campagne électorale, Emmanuel Macron, avait déclaré qu’il était opposé à l’exploration de gaz et de pétrole.

Parallèlement à l’annonce, Hulot a également présenté des propositions visant à accroître la taxation du diesel et à réduire la pollution. Le président Macron planifie un programme de rénovation pour les foyers français afin de réduire la consommation d’énergie, de réduire les émissions de CO2, de diminuer la pauvreté énergétique et de créer des emplois. Il pose actuellement les fondations d’un traité de l’ONU pour imposer aux pays des obligations juridiquement contraignantes pour reconnaître les droits environnementaux de leurs citoyens et permettre aux gouvernements d’être traduits en justice pour avoir violé ces droits.

Le réacteur de Flamanville examiné par l’ASN

L’Autorité de Sureté Nucléaire, a publié un rapport indiquant que le réacteur de Flamanville sera en mesure de fonctionner en toute sécurité, même si cela nécessitera une surveillance supplémentaire au cours de sa durée de vie. Sa sécurité a été surveillée en raison des concentrations excessives de carbone dans sa base et sa couverture qui peuvent rendre l’acier fragile. Un rapport négatif de l’ASN aurait été un revers majeur pour EDF, qui est responsable de la construction de Flamanville. Le projet a coûté des milliards d’euros et a fait face à des années de retards, à mesure que le navire du réacteur a été soudé et que le dôme du réacteur a été scellé en 2013. Une décision favorable est l’une des conditions de la Commission européenne pour l’approbation de la prise de contrôle par EDF d’Areva, qui A conçu le réacteur Flamanville. EDF prévoit également utiliser le même design pour son projet Hinkley Point en Grande-Bretagne. Un examen complet des coûts et du calendrier de Hinkley Point C devrait révéler d’autres retards de la date de début du projet et augmenter son coût total. Après que le rapport a été examiné par des pairs, l’ASN émettra un projet de décision provisoire en juillet concernant Flamanville qu’il soumettra pour consultation publique. Une fois cette consultation terminée, l’ASN émettra une décision sur le fait que le réacteur puisse démarrer comme prévu en 2018.

 

 

Protégez vous des évolutions du marché avec les offres gaz et électricité pro d’Utilitywise France, courtier en énergie pour les professionnels.

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le mardi, le 27. juin à 16.29