Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 03/07/2017 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 03/07/2017

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 03/07/2017

Les prix moyens journaliers de l’électricité ont augmenté la semaine dernière.  La disponibilité nucléaire reste inférieure à 60%, et la production ne devrait pas augmenter considérablement dans les prochains jours. Les prix annuels sont également plus forts, soutenus par des prix plus élevés du charbon. Les températures élevées augmentent le…

Les prix moyens journaliers de l’électricité ont augmenté la semaine dernière.  La disponibilité nucléaire reste inférieure à 60%, et la production ne devrait pas augmenter considérablement dans les prochains jours. Les prix annuels sont également plus forts, soutenus par des prix plus élevés du charbon. Les températures élevées augmentent le potentiel d’utilisation de l’air conditionné, ce qui permet de supporter la demande électrique.

Les prix journaliers du gaz ont baissé d’une semaine à l’autre. Une série de livraisons de GNL ont eu lieu la semaine dernière afin d’augmenter l’offre, cependant, aucune de ces livraisons ne proviennent du Qatar. En effet, les tensions politiques au Moyen-Orient restent présentes, ce qui a perturbé les approvisionnements européens en gaz provenant du Qatar.

La commission Européenne promet 4 millions d’euros pour le nouveau lien Irlande-France

La Commission européenne a accordé 4 millions d’euros pour faciliter le développement d’une interconnexion électrique entre la République d’Irlande et la France. Le lien prévu de 700MW s’inscrit dans l’objectif de cette institution d’améliorer le commerce transfrontalier et l’interconnexion. Le financement vise les coûts de développement et d’aménagement du système, qui comprend une connexion de 600 km entre les pays. Le projet complet devrait coûter 1 milliard d’euros.

Cette interconnexion celtique améliorerait la sécurité d’approvisionnement pour les deux pays, mais compte tenu de l’ampleur des pays respectifs, il est plus susceptible de bénéficier à l’étranger à long terme. Le chef de la direction du projet, Fintan Slye, s’est félicité de l’aide en disant: « Ceci constitue un progrès important pour le projet et nous nous félicitons vivement du soutien financier important de la Commission européenne pour l’interconnexion celtique ».

Le réacteur Flamanville aura besoin de nouvelles pièces d’ici 2024

Alors que le réacteur Flamanville 3 a été autorisé à procéder par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), la tête du réacteur devra encore être remplacée d’ici 2024.

L’approbation, indiquée pour la première fois la semaine dernière, permet encore au projet assiégé d’aller de l’avant et constitue une aubaine pour le marché de l’énergie au Royaume-Uni alors que EDF a planifié la même forme de réacteur pour le projet Hinkley.

Flamanville a déjà six ans de retard par rapport à sa date de mise en service initiale et coute 7 milliards d’euros de plus que le budget prévu à l’origine. L’approbation signifie que le réacteur devrait être opérationnel d’ici 2018. Le projet avait été mis en doute après que les points faibles de l’acier utilisé dans sa construction avaient été repérés en 2015. Alors que le projet va maintenant aboutir, la couverture du réacteur devra être remplacée d’ici 2024. EDF a déjà annoncé que l’acier viendrait du Japon plutôt que de la fondue d’Areva, Creusot Forge, de l’origine de l’acier antidéflagrant d’origine.

À l’heure actuelle, l’approbation de l’ASN est conditionnelle et nécessitera une confirmation en octobre après consultation.

 

 

Protégez vous des évolutions du marché avec les offres gaz et électricité pro d’Utilitywise France, courtier en énergie pour les professionnels.

Myriam Amichia

Posté par le mercredi, le 5. juillet à 9.47