Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 10/07/2017 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 10/07/2017

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 10/07/2017

Les prix de l’électricité ont continué d’augmenter la semaine dernière. Un ralliement persistant des prix du charbon depuis le mois de mai, avec le contrat de charbon de 2018 le plus élevé depuis plus de deux ans, a soutenu les contrats d’électricité en Europe. Les prix moyens de l’alimentation quotidienne…

Les prix de l’électricité ont continué d’augmenter la semaine dernière. Un ralliement persistant des prix du charbon depuis le mois de mai, avec le contrat de charbon de 2018 le plus élevé depuis plus de deux ans, a soutenu les contrats d’électricité en Europe. Les prix moyens de l’alimentation quotidienne ont également été plus élevés, en hausse de près de 50% par rapport à cette période l’année dernière. Cela reflète une baisse de la production éolienne dans le nord de l’Europe, ce qui a augmenté la part du gaz et du charbon dans le mix énergétique. Plusieurs centrales nucléaires ne sont plus en maintenance. Cette augmentation de la disponibilité nucléaire de 13% a contribué à compenser les faibles réserves d’hydrocarbures, qui restent en baisse par rapport à l’année précédente. Alors que les prix de l’électricité continuent d’augmenter, le marché français du gaz a été mitigé la semaine dernière.  Les températures d’été ont réduit la demande intérieure de gaz, cependant, les injections de stockage ont tardé à augmenter cette saison. Les niveaux de stockage ont diminué de 12% par rapport à cette même période l’année dernière.

17 réacteurs nucléaires pourraient fermer d’ici 2025

Le nouveau ministre de l’écologie, Nicolas Hulot, a annoncé que la France envisageait de clôturer jusqu’à 17 de ses 58 réacteurs nucléaires d’ici 2025. Cela fait partie d’un plan visant à réduire la part de l’énergie nucléaire dans le mix énergétique. Les 17 réacteurs de la classe des 900 MW auraient une capacité d’environ 15 GW, ce qui réduirait la capacité nucléaire française à 48 GW.

« À partir du moment où il a été confirmé que la part du nucléaire sera de 50%, tout le monde peut comprendre que pour atteindre cet objectif, nous fermerons un certain nombre de réacteurs », a déclaré Hulot. « Il se peut que jusqu’à 17 réacteurs soient examinés ».

La semaine dernière, Hulot a présenté le plan climatique de la France, visant à rendre le climat de la nation neutre d’ici 2050. Le nouveau ministre de l’Ecologie a également annoncé une interdiction de la vente de voitures essence et diesel d’ici 2040. La nouvelle feuille de route a confirmé l’intention de l’administration Macron de respecter l’engagement de réduire la part du nucléaire de 75% actuellement, à 50% d’ici 2025.

L’orientation de la future politique énergétique française sera l’accélération des énergies renouvelables. Hulot a promis de faciliter les procédures administratives complexes et a confirmé l’objectif à long terme de doubler les énergies renouvelables à 32% d’ici 2030. Le ministre a également confirmé la promesse de Macron de fermer les cinq autres centrales au charbon, avec une capacité totale de 3GW, D’ici 2022.

À la fin de l’année prochaine, le gouvernement français a l’intention de présenter un nouveau plan pluriannuel, lorsque l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) pourra donner des résultats en réponse aux plans d’EDF visant à prolonger le temps d’exécution de ses centrales nucléaires vieillissantes. Presque toute la flotte des réacteurs de classe 900MW d’EDF atteindra sa durée de vie de 40 ans avant 2025. EDF prévoit un investissement de 50 milliards d’euros dans la modernisation de ses réacteurs pour prolonger leur durée de vie au-delà de 40 ans.

 

 

Protégez vous des évolutions du marché avec les offres gaz et électricité pro d’Utilitywise France, courtier en énergie pour les professionnels.

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le mardi, le 11. juillet à 14.02