Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 07/08/2017 | Utilitywise France
09 75 18 51 76

Heures d’ouverture:
Du lundi au vendredi
9h00 – 17h00

Service Client Utilitywise:
09 77 55 42 92

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 07/08/2017

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 07/08/2017

Le prix du tarif règlementé de gaz à baissé de 0.8% au 1er août ce qui correspond à environ 4 centimes d’euros par MWh. Cette baisse n’est pas constante en raison de fluctuations enregistrées sur le cours du pétrole. Quatre méthaniers ont été réservés pour août, après quatorze arrivées en…

Le prix du tarif règlementé de gaz à baissé de 0.8% au 1er août ce qui correspond à environ 4 centimes d’euros par MWh. Cette baisse n’est pas constante en raison de fluctuations enregistrées sur le cours du pétrole. Quatre méthaniers ont été réservés pour août, après quatorze arrivées en juillet. La demande de gaz continue d’être soutenue par des injections de stockage. Les stocks ont grimpé de plus de 16% dans la dernière semaine, avec plus de 11TWh de gaz ajouté à l’entreposage.

La Commission de Régulation de l’énergie a convenu d’une hausse significative de 1.7% sur le prix du tarif règlemente de l’électricité. La hausse des prix du charbon et les fortes températures qui ont asséché le Sud de la France ont soutenu les prix annuels de l’électricité, mais le mouvement de semaine en semaine a été minime. Malgré une baisse de capacité de 8%, la disponibilité nucléaire reste supérieure à celle d’août 2016.

Projet solaire prévu dans le désert du Sahara pour alimenter l’UE

Un consortium de producteurs d’énergie propre a demandé l’autorisation du ministère tunisien de l’énergie pour construire une ferme solaire de 4.6GW sur le bord du désert du Sahara. L’électricité produite est destinée à l’Europe, avec des fils sous la mer à Malte, en Italie et en France.  Kevin Sara, le président du projet TuNur, a affirmé que les premiers 250MW pourront être transférés via une connexion à Malte d’ici 2020, qui coûtera environ 1,6 milliard €. L’usine de 250MW initiale serait l’une des plus grandes installations thermiques solaires sur terre. TuNur prévoit d’utiliser la technologie de l’énergie solaire concentrée, qui fonctionne en réfléchissant les rayons du soleil sur la tour centrale d’un réseau de miroirs. L’utilisation de sel fondu pour stocker l’énergie, pourra répondre à plusieurs demandes. Le projet TuNur espère éviter le sort de l’initiative DESERTEC tout aussi ambitieuse, qui avait pris fin en 2013 après que ses principaux bailleurs de fonds soient tombés. Le partenariat a commencé en 2009 avec l’objectif du projet de 400 milliards € à la promotion qui aurait fourni 15% de la puissance de l’Europe en 2050. La deuxième étape du plan est de construire des tours à énergie solaire concentrée avec une capacité de 2.25GW, ce qui seraient connectées en Italie, par l’intermédiaire du câble qui fournirait encore 9,000GWh par an. Un troisième câble de 2 GW, qui relierait la Tunisie et la France, est également prévu, et apporterait la capacité de livraison complète combinée du projet jusqu’à 4.5GW.

La première turbine flottante française installée

Le développeur français, Bourbon, a complété l’installation d’amarrage de la première éolienne offshore flottante, près de Le Croisic en France. Le projet Floatgen sera équipé d’une fondation flottante développée et brevetée par Ideol et construite par Bouygues Travaux Publics dans le port de Saint-Nazaire. Le système d’amarrage utilise six lignes d’amarrage synthétiques conçues et développées par Ideol et a été installée à l’aide d’un navire d’alimentation de remorque de manutention d’ancre équipé d’un véhicule à distance. Christian Berhault, le directeur de SEM-REV a déclaré: « L’un des défis du projet Floatgen était d’installer un système d’amarrage innovant qui doit répondre aux critères de conditions de production de l’éolienne flottante.» L’éolienne doit être installée au SEM-REV à la fin de 2017.

Guilain Demoutiers

Posted by on Tuesday, the 8. August at 16.11