Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 30/10/2017 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 30/10/2017

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 30/10/2017

Les prix à court terme de l’électricité ont augmenté au cours de la semaine dernière suite à l’annonce du redémarrage retardé de la centrale nucléaire de Tricastin. Les quatre réacteurs, d’une capacité totale d’environ 3,8 GW, ne seront pas mis en service avant le 28 novembre. La disponibilité réduite de…

Les prix à court terme de l’électricité ont augmenté au cours de la semaine dernière suite à l’annonce du redémarrage retardé de la centrale nucléaire de Tricastin. Les quatre réacteurs, d’une capacité totale d’environ 3,8 GW, ne seront pas mis en service avant le 28 novembre. La disponibilité réduite de l’offre a fait grimper les prix de novembre de 9%. La capacité nucléaire globale a augmenté de 3% depuis la semaine dernière. La montée en puissance et le retour des autres centrales nucléaires devraient porter la capacité nucléaire à 60 GW d’ici la fin du mois de novembre. Les réserves hydroélectriques sont également stables, 18% plus élevées que cette même période en 2016. Les prix annuels de l’électricité ont peu changé au cours de la semaine, restant dans la fourchette autour de 42 € / MWh. Alors que la récente vague de douceur a commencé à se terminer, les prévisions météorologiques pour les deux prochaines semaines sont mitigées. La commission de régulation de l’énergie a annoncé une hausse de 2.6% sur les prix du tarif réglementé de gaz pour le mois de novembre.  Une offre à court terme saine compense les stocks de stockage plus faibles. Les injections ont pratiquement cessé pour l’hiver, avec des réserves de 17% inférieures à celles de l’année dernière.

 

 

Actualité du nucléaire français

La société EDF a annoncé qu’elle repousserait de trois semaines le redémarrage des quatre réacteurs nucléaires de son usine de Tricastin jusqu’à la fin du mois de novembre. Initialement, les travaux de réparation devaient être terminés la première semaine de novembre. L’Autorité de sûreté nucléaire a indiqué qu’elle étudiait toujours les dossiers soumis par EDF. L’ASN a ajouté que les travaux de réparation n’étaient pas encore terminés et que l’agence avait indiqué que cela pourrait prendre entre deux et trois mois. Les réacteurs du Tricastin ont une puissance combinée de 3 600 MW et devraient reprendre leur service le 28 novembre. EDF a également annoncé avoir retardé de deux mois le redémarrage du réacteur Paluel 2 jusqu’au 15 avril 2018.

Nicolas Hulot annoncera le nombre de réacteurs nucléaires qui devront fermer, à la fin de l’année 2018. La France vise à réduire sa dépendance à l’énergie nucléaire et s’est engagé à diminuer la part du carburant qui est actuellement de 75%, à 50% d’ici 2025. Le Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du développement durable et de l’aménagement du territoire va exposer son accord vert sur la transition énergétique au premier semestre 2018.

« Afin de réduire à 50% la part de l’énergie nucléaire, nous devrons fermer un certain nombre de réacteurs », a déclaré Nicolas Hulot. Le ministre a déclaré qu’il prendrait en compte la nécessité d’éviter toute pénurie d’électricité pendant la transition énergétique, compte tenu de la dépendance à l’énergie nucléaire.

 

 

Protégez vous des évolutions du marché avec les offres gaz et électricité pro d’Utilitywise France, courtier en énergie pour les professionnels.

Myriam Amichia

Posté par le mardi, le 31. octobre à 16.33