Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 06/11/2017 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 06/11/2017

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 06/11/2017

La demande d’électricité a augmenté de plus de 3GW aujourd’hui, car les températures normales saisonnières inférieures augmentent l’utilisation du chauffage domestique, qui est principalement électrique. La vague de froid devrait continuer à travers la France pour les deux prochaines semaines. Cela augmentera la dépendance à l’égard des approvisionnements nucléaires. La…

La demande d’électricité a augmenté de plus de 3GW aujourd’hui, car les températures normales saisonnières inférieures augmentent l’utilisation du chauffage domestique, qui est principalement électrique. La vague de froid devrait continuer à travers la France pour les deux prochaines semaines. Cela augmentera la dépendance à l’égard des approvisionnements nucléaires. La capacité disponible a augmenté de 5% au cours de la dernière semaine. Plus des deux tiers du parc nucléaire français est désormais opérationnel. L’entretien de la centrale nucléaire du Tricastin se poursuit, mais les préoccupations liées à cette centrale se sont atténuées. Les prix de l’électricité pour décembre sont en baisse de 6%, car l’usine devrait être réactivée à la fin du mois. Les prix annuels de l’électricité sont inchangés, proches de 42 € / MWh. Les prix du gaz au jour le jour ont progressé la semaine dernière, en particulier Peg Nord qui est 5% plus élevé. Cela reflète des températures plus froides dans le nord de l’Europe et l’augmentation de la demande, qui engendre une montée des prix. Les stocks sont 17% plus bas qu’à cette période l’année dernière et la demande plus élevée est susceptible d’encourager des retraits.

La CRE prévient les fournisseurs d’une concurrence accrue pour la vente aux enchères d’électricité ARENH

La Commission de Régulation de l’Énergie a prévenu que les fournisseurs pourraient ne pas être en mesure de recevoir tous les volumes d’électricité souscrits dans le cadre du mécanisme ARENH. L’ARENH permet à tous les fournisseurs alternatifs d’acheter l’électricité des anciennes centrales nucléaires d’EDF pour les livrer l’année d’après à un prix fixe. En 2017, le volume souscrit de l’ARENH a atteint un record de 82,2 TWh. Cette année le chiffre attendu est de maximum 100 TWh en raison des prix de gros annuels oscillant autour de 42,00 € / MWh. Le volume maximum de l’ARENH représente environ 25% de la production nucléaire d’EDF. Avec des coûts d’enchères de capacité, ARENH est en réalité comparable à un prix de gros d’environ 40,80 € / MWh.

La CRE a lancé une consultation la semaine dernière demandant aux fournisseurs français de donner leur avis avant le 15 novembre sur la conformité du cadre actuel de l’ARENH avec les pratiques des fournisseurs sur le marché. Si le plafond à 100TWh était atteint cette année, les fournisseurs français n’obtiendraient pas tous les volumes correspondant à leur portefeuille client et devraient acheter l’énergie supplémentaire sur le marché de gros, ou éventuellement à un prix réglementé selon le résultat d’une consultation en cours.

Le lancement du marché des capacités en janvier de cette année ajoute à la complexité. Les fournisseurs français devront décider le 9 novembre et le 15 décembre de la capacité garantie à se procurer pour sécuriser l’approvisionnement pendant les périodes de pointe. Les perspectives du gestionnaire de réseau français RTE pour l’hiver 2017-2018, lancées cette semaine, pourraient également influencer le nombre de certificats de capacité que les entreprises décident d’acheter lors des enchères.

 

 

Protégez vous des évolutions du marché avec les offres gaz et électricité pro d’Utilitywise France, courtier en énergie pour les professionnels.

Myriam Amichia

Posté par le mercredi, le 8. novembre à 8.00