Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 18/12/2017 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 18/12/2017

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 18/12/2017

Les prix annuels de l’électricité ont continué de grimper, augmentant le coût de production. Les premières prévisions suggèrent que la disponibilité nucléaire atteindrait 60 GW au début de décembre, mais les travaux de maintenance laissent présager que seulement 51 GW seront en ligne. La capacité devrait atteindre 58GW à Noël…

Les prix annuels de l’électricité ont continué de grimper, augmentant le coût de production. Les premières prévisions suggèrent que la disponibilité nucléaire atteindrait 60 GW au début de décembre, mais les travaux de maintenance laissent présager que seulement 51 GW seront en ligne. La capacité devrait atteindre 58GW à Noël et 60GW au début de la nouvelle année. Actuellement, l’énergie nucléaire fournit plus de 75% de l’électricité française.

Le soutien des prix à court terme est prévu par des prévisions de températures supérieures à la moyenne de saison pour le reste de l’année. Cela engendrera une réduction de la consommation pour le chauffage ainsi qu’une baisse de la demande d’électricité future. Les prix journaliers de l’électricité ont chuté de 7% la semaine dernière.

Sur le marché du gaz, les prix Peg North et TRS divergent. On constate une amélioration de l’offre grâce à des températures plus douces et une demande plus faible. Cependant, les contrats de janvier sont toujours supérieurs d’environ 20% d’une année à l’autre. Les prix TRS ont augmenté la semaine dernière, soutenus par des livraisons de GNL plus faibles. Seulement 9 pétroliers sont réservés pour le mois de décembre, la majorité des livraisons arrivant aux ports du Nord plutôt qu’au Sud.

Pas de plans d’élimination nucléaire en France

Emmanuel Macron, a déclaré qu’il n’était pas prévu d’éliminer l’énergie nucléaire dans le pays et que sa priorité était de réduire les émissions de carbone et de mettre fin aux émissions polluante du charbon.

« Je n’idéalise pas du tout l’énergie nucléaire. Mais je pense que vous devez choisir votre bataille. Ma priorité en France, en Europe et à l’international est les émissions de CO2 et le réchauffement Climatique « .

Le président a également déclaré qu’il souhaitait stimuler la croissance des énergies renouvelables, qui représentent une part très faible de la production d’électricité en France. Il a ajouté qu’il attendrait l’avis de l’ASN français avant de fermer les réacteurs nucléaires vieillissants. Le mois dernier, l’ASN a déclaré qu’elle déciderait d’une extension potentielle des 58 réacteurs de la flotte nucléaire en 2020 ou 2021. De plus, EDF a déclaré ne plus pouvoir construire de nouveaux réacteurs nucléaires sans le soutien de l’Etat français. Le PDG d’EDF, Jean-Bernard Levy, a déclaré que Flamanville a été lancée à un moment où les prix de l’électricité sont élevés et que toutes les sources d’énergie, nucléaires et renouvelables, doivent désormais avoir la même visibilité sur les prix de vente.

Myriam Amichia

Posté par le mardi, le 19. décembre à 16.06