Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 12/02/2018 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 12/02/2018

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 12/02/2018

Les prix journaliers du gaz et de l’électricité ont continué de grimper la semaine dernière, la France ayant connu une période de températures saisonnières inférieures à la normale. Les gains sur l’offre d’électricité ont été les plus marqués, la majorité des chauffages domestiques français étant électriques. Les prix journaliers de…

Les prix journaliers du gaz et de l’électricité ont continué de grimper la semaine dernière, la France ayant connu une période de températures saisonnières inférieures à la normale. Les gains sur l’offre d’électricité ont été les plus marqués, la majorité des chauffages domestiques français étant électriques. Les prix journaliers de l’électricité atteignent un sommet de 54 £ / MWh, niveau le plus élevé depuis de début de l’année, avec des prix moyens en hausse de 5% au cours de la semaine.  La capacité nucléaire est restée forte, avec une disponibilité en hausse d’environ 2% et supérieure à celle de l’année dernière. Cependant, la consommation plus élevée a encore augmenté les prix et accru le besoin de production d’électricité au gaz. Le prix moyen du gaz a augmenté de 4%, en raison des températures fraiches qui ont accru la demande. Des retraits massifs ont été nécessaires sur le marché du gaz, avec des stocks en baisse de 8% sur la semaine et de 14% inférieurs à ceux de l’année dernière. Sept pétroliers GNL sont attendus jusqu’à présent ce mois-ci, après 12 livraisons en janvier. Le total des réserves de stockage européennes est supérieur à celui de l’année dernière, ce qui laisse entrevoir un surplus de stockage qui pèse sur les prix de l’été 2018.

Énergie marémotrice : le gouvernement français explorera l’appel d’offres

Le secrétaire à la transition écologique Sébastien Lecornu, a annoncé des études préliminaires qui pourraient aboutir à un appel d’offres pour l’énergie marémotrice en France. La recherche va être menée en Bretagne et en zone de marée en Normandie. L’organisation de l’industrie Ocean Energy Europe (OEE) a salué cette nouvelle, mais a demandé que l’appel d’offres soit publié dès que possible. Rémi Gruet, directeur générale de l’OEE a déclaré que la France est prête à devenir le moteur d’une industrie mondiale de l’énergie marémotrice. Le pays possède l’une des ressources marémotrices les plus puissantes au monde, une technologie marémotrice de pointe ainsi qu’une chaîne d’approvisionnement offshore prête à agir.

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le mercredi, le 14. février à 12.04