L'agriculture dans la transition énergétique | Utilitywise France
L’agriculture dans la transition énergétique

L’agriculture dans la transition énergétique

Le secteur agricole est souvent mis en cause dans les émissions de gaz à effet de serre. En effet, la filière agricole génère environ 24% des émissions mondiales de GES, soit près d’un quart. L’agriculture émet deux principaux gaz à effet de serre : le méthane (CH4) et le protoxyde…

Le secteur agricole est souvent mis en cause dans les émissions de gaz à effet de serre. En effet, la filière agricole génère environ 24% des émissions mondiales de GES, soit près d’un quart. L’agriculture émet deux principaux gaz à effet de serre : le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N20). Ils sont produits dans la fermentation entérique, le fumier ou encore les engrais de synthèse. Bien que l’industrialisation de l’agriculture ait des conséquences néfastes pour l’environnement, certaines formes d’agriculture contribuent à l’amélioration des changements climatiques.

L’agro-écologie est une forme de l’agriculture qui consiste à intégrer les principes écologiques dans les systèmes agricoles. En appliquant les connaissances écologiques dans la gestion de l’agriculture, cette forme d’agriculture est plus respectueuse de l’environnement. Elle utilise des pratiques telles que le recyclage des nutriments, pesticides et engrais verts. L’agro-écologie, c’est l’agriculture responsable.

Pour Nicolas Hulot, Ministre de la transition écologique et solidaire, l’intégration d’énergies renouvelables dans le secteur agricole est essentielle pour une transition énergétique réussie.  En effet l’agriculture permet de contribuer à l’atteinte des objectifs de cette transition par plusieurs biais.

LE DÉVELOPPEMENT DES BIOCARBURANTS

La biomasse agricole est la matière organique issue des systèmes agricoles. C’est une source d’énergie renouvelable utilisée sur l’hexagone. En effet avec cette source, on peut produire des biocarburants tels que le bioéthanol ou encore le biodiesel.

LA PRODUCTION DE GAZ RENOUVELABLE

La loi de transition énergétique pour la croissance verte a fixé à 10% la consommation de gaz renouvelable d’ici 2030. Le bio méthane, produit par l’agriculture, est un gaz renouvelable. Ce gaz émet cinq fois moins de GES dans l’atmosphère que le gaz naturel, issue des énergies fossiles.  L’agriculture a un rôle primordial dans la production du gaz « vert ». En effet la technique de production du bio-méthane est la méthanisation.  On utilise des déchets agricoles tels que le fumier ou encore les résidus de culture.

LA COMPENSATION CARBONE

Une initiative appelée « 4 pour 1000 » a été lancée par la France en décembre 2015 avec pour objectifs de stabiliser le climat. Elle repose sur des pratiques agro écologiques destinées à augmenter la quantité de matière organique dans les sols et limiter celle dans l’atmosphère. On compte 570 millions de fermes dans le monde et 3 milliards de personnes vivant en zone rurale.

L’ESSOR DE LA FILIÈRE PHOTOVOLTAÏQUE

Les terres agricoles permettent d’exploiter et produire de l’énergie photovoltaïque sur de grandes surfaces. Le développement de fermes solaires est un mouvement mondial et des projets tels que le parc solaire lot-et-garonnais est actuellement en réalisation.

 

Avec plus de 50000 exploitations, l’agriculture a généré 20% des énergies renouvelables nationales en 2015 selon un rapport par l’Ademe. L’objectif pour 2030 est de doubler ce chiffre. Les énergies renouvelables constituent une source de revenus importante pour les agriculteurs. Dans cette même étude, il est dit que 49% des agriculteurs Français envisageraient des projets d’énergies renouvelables.

A l’occasion du Salon de l’Agriculture de 2018 qui se tient à Paris du 24 Février au 4 Mars, les sujets de l’environnement et de l’énergie ont été abordés par le président Macron. En effet, des producteurs d’énergies renouvelables ont été invités sur place pour présenter leur activité.

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le vendredi, le 2. mars à 11.38