Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 26/03/2018 | Utilitywise France
09 75 18 51 76

Heures d’ouverture:
Du lundi au vendredi
9h00 – 17h00

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 26/03/2018

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 26/03/2018

Électricité Les prix moyens journaliers de l’électricité ont chuté de 16%, la demande de chauffage ayant diminué en raison de conditions plus douces. Les prévisions indiquent des températures supérieures à la moyenne la semaine prochaine après le week-end de Pâques. Les prix de l’électricité ont également chuté de 4% pour…

Électricité

Les prix moyens journaliers de l’électricité ont chuté de 16%, la demande de chauffage ayant diminué en raison de conditions plus douces. Les prévisions indiquent des températures supérieures à la moyenne la semaine prochaine après le week-end de Pâques. Les prix de l’électricité ont également chuté de 4% pour le mois d’avril. Cela reflète la demande plus élevée que prévu ce mois-ci après que l’Europe ait été frappée par deux vagues de froid. La demande devrait connaître une nouvelle baisse à court terme, les soirées devenant plus légères en été. Les opportunités de production d’énergie solaire vont également stimuler l’offre et peser sur les prix. Les prix annuels de l’électricité ont légèrement augmenté au cours de la dernière semaine, reflétant la reprise exceptionnelle des coûts du carbone observé jusqu’à présent cette année. Cependant, le contrat de l’année civile reste autour de 40 € / MWh, en baisse de 10% par rapport aux sommets de décembre. Les prix du gaz à court terme ont baissé pour refléter la baisse de la demande et la réduction de la concurrence pour l’offre.

Gaz

L’indice du gaz est en baisse de 29% en moyenne alors que les contrats gaz de Peg Nord et TRS avril ont baissé de 6%. Les niveaux de gaz stockés sont très faibles et nécessitent des injections importantes pendant la période estivale pour reconstituer les stocks. Au début de l’année 2018, les réserves de stockage françaises ont chuté à seulement 5 TWh, soit 70 TWh. Les prix du gaz ne risquent pas de baisser prochainement en raison d’arrêts imprévus sur le gazoduc norvégien.

Le gouvernement français souhaite un prix minimum de l’Union Européenne pour le carbone

Le président français, Emmanuel Macron, a déclaré que le pays allait plaider pour un prix plancher du carbone au niveau de l’UE. Cela sera complété par un tarif carbone à la frontière extérieure de l’Europe pour les pays qui n’ont pas signé l’Accord de Paris.

Macron a déclaré que le marché du carbone ne fonctionnait pas efficacement au niveau européen. Il a réitéré que la France ferait passer le prix du carbone émis à 84 € par tonne en 2022 de 44 € cette année. Le chef de l’État a déclaré que même si cela ne sera pas facile, il est nécessaire de mettre en place un prix plancher européen pour le carbone. Pour ce dernier, c’est le seul moyen de créer de nouvelles opportunités économiques car cela va aussi accélérer l’investissement dans d’autres secteurs créateurs d’emplois tels que la production décentralisée d’électricité qui demande plus d’emplois.

Macron a également déclaré qu’il devrait y avoir une cible pour les dépenses du budget de l’UE pour aider à la transition vers une économie verte et aucune dépense de l’UE ne devrait être « hostile » à l’environnement. « Je pense qu’un objectif de 40% du budget permettrait à cette transition d’être ambitieuse plutôt que mesurée, comme c’est le cas aujourd’hui. »

 

 

Myriam Amichia

Posté par le mercredi, le 28. mars à 9.48