La pollution marine | Utilitywise France
La pollution marine

La pollution marine

« introduction directe ou indirecte, par suite de l’activité humaine, de déchets, de substances, ou d’énergie, y compris de sources sonores sous-marines d’origine anthropique, qui entraîne ou est susceptible d’entraîner des effets nuisibles pour les ressources vivantes et les écosystèmes marins, et notamment un appauvrissement de la biodiversité, des risques…

« introduction directe ou indirecte, par suite de l’activité humaine, de déchets, de substances, ou d’énergie, y compris de sources sonores sous-marines d’origine anthropique, qui entraîne ou est susceptible d’entraîner des effets nuisibles pour les ressources vivantes et les écosystèmes marins, et notamment un appauvrissement de la biodiversité, des risques pour la santé humaine, des obstacles pour les activités maritimes, et notamment la pêche, le tourisme et les loisirs ainsi que les autres utilisations de la mer, une altération de la qualité des eaux du point de vue de leur utilisation, et une réduction de la valeur d’agrément du milieu marin » Voici la définition que la loi Grenelle II a donné à la pollution marine.

Selon le Programme des Nations unies pour l’Environnement, 80% de la pollution marine est produite par l’activité humaine. Pétrole, objet du quotidien, produits chimiques, nombreuses sont les sources qui polluent le milieu marin.

 

Le pétrole

Le pétrole est une cause fondamentale de la pollution des océans. Six million de tonnes d’hydrocarbures sont déversées chaque année dans les océans. Les incidents de transports d’hydrocarbures créant des « marées noires » ont eu de lourdes conséquences écologiques qui vont demander à notre écosystème plus de 10 ans pour se reconstruire.

Le plastique

L’Association Surfrider a effectué une analyse de la pollution des océans sur 5 sites français et espagnols. D’après cette étude, le plastique constituerait plus de 80% des déchets polluant les océans. Les déchets plastiques retrouvés dans les océans provoquent chaque jour la mort de milliers d’animaux marins.

Les eaux usées

La plupart des eaux usées déversées dans la mer ne sont pas traitées. 50% des eaux usées finissant dans la Méditerranée et 60% des eaux usées finissant dans la mer Caspienne n’ont pas été épurées. Ce chiffre peut atteindre les 90% en Asie. Prendre des mesures pour régler le problème des eaux usées requerrait un investissement d’au moins 51 milliard d’euros.

La pollution agricole et chimique

La France fait partie des pays européens ou le problème de la pollution agricole est bien présent en raison des nombreuses régions du territoire qui exercent l’agriculture. Les engrais et les pesticides agricoles contaminent les eaux souterraines et de surface. En 2009, on a constaté dans plus de 90 % des cours d’eau européens une forte concentration de nitrates provenant majoritairement des produits chimiques utilisés en agriculture. Les détergents industriels et domestiques constituent également des sources de pollution pour nos cours d’eaux. Certains détergents contenus dans les lessives par exemples sont très nocifs.

Les métaux lourds

Des traces de métaux lourds très toxiques tels que le mercure et le plomb, qui se dispersent dans l’environnement, se retrouvent également à polluer l’eau. Elles peuvent être causés par  le rejet de certaines usines ou encore le déversement des eaux de pluie sur les toitures. Sur le territoire français, les rejets de mercure dans l’eau équivalent à 0.5 tonne par an et sont principalement issue de la région Rhône-alpes.

La radioactivité

Les rejets gazeux et liquides des centrales nucléaires sont soumis à des limitations du fait de règlementations très strictes. De ce fait, le nombre de particules radioactives issues de ces rejets est inférieure à celles émises naturellement par les astroparticules et l’écorce terrestre. La pollution radioactive est principalement issue des accidents nucléaires tels que les catastrophes de Tchernobyl ou de Fukushima.

La pollution maritime

Les carburants utilisés par les transports maritimes, la peinture des navires, les épaves flottant en mer, les pertes de marchandises ou encore les déchets humains sont des exemples de pollution maritime. Cette source de pollution de l’eau peut regrouper certaines des catégories citées précédemment comme la pollution chimique et le pétrole. Des incidents ayant eu lieu tels que le naufrage de l’Erika en 1999 ou le naufrage de l’Ievoli Sun en 2000 ont contribué à la dégradation de notre écosystème par le déversement de produits chimiques et de fuels dans la mer.

 

Que puis-je faire ?

Les petits gestes du quotidien peuvent limiter la pollution de l’eau qui se fait de plus en plus abondante mondialement.

-Favoriser les produits naturels aux produits chimiques : Il existe des produits naturels pouvant être utilisés pour les tâches ménagères vous permettant de ne pas utiliser des détergents polluants.

-Ne pas utiliser d’engrais ou de pesticides pour son jardin et favoriser les produits naturels

-Ne pas verser les produits toxiques tels que les solvants, la peinture ou encore l’ammoniaque, dans son évier ou dans les toilettes.

-Privilégier les douches aux bains afin d’économiser l’eau.

-Ne pas jeter les médicaments périmés. Apportez-les plutôt dans une pharmacie afin qu’ils soient évacués correctement.

 

Souces

http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/degradation/10_pollution.htm

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/04/12/pollution-marine-les-plastiques-premiers-predateurs-des-oceans-alerte-une-ong_4900305_3244.html

https://www.notre-planete.info/actualites/actu_1036_80_pour_cent_pollution_marine_terrestre.php

http://bo-sens.com/blog/2017/01/20/lexique-pollution-marine/

http://www.partagedeseaux.info/La-pollution-de-l-eau-d-origine-agricole-en-France-et-en-Europe

 

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le vendredi, le 8. juin à 9.00