Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 11/06/2018 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 11/06/2018

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 11/06/2018

Les prix à court terme du gaz et de l’électricité ont baissé au cours de la dernière semaine, les deux produits ayant maintenu une prime importante par rapport à la même période l’an dernier. Les contrats annuels ont connu peu de mouvements de prix, le marché se consolidant sous son…

Les prix à court terme du gaz et de l’électricité ont baissé au cours de la dernière semaine, les deux produits ayant maintenu une prime importante par rapport à la même période l’an dernier. Les contrats annuels ont connu peu de mouvements de prix, le marché se consolidant sous son sommet de mai. Les prix du pétrole, du charbon et du carbone ont fluctué au cours de la dernière semaine, les tentatives de stabilisation ayant chuté par rapport aux sommets du mois dernier.

Un programme d’entretien d’été a perturbé la disponibilité du nucléaire ainsi qu’une panne imprévue au réacteur Bugey 4. Cependant, la capacité nucléaire disponible est supérieure de 13% à celle de juin 2017 et la France a continué à exporter de l’électricité vers tous ses pays voisins. La consommation d’énergie a chuté lorsque les températures ont retrouvé leur niveau normal, réduisant ainsi la demande de climatisation. Une prévision plus forte de production éolienne pour cette semaine a également ajouté un inconvénient aux contrats à court terme. Le contrat d’électricité de l’année civile reste entre 45 et 47 € / MWh. Alors que les prix sont en baisse de 2 € par rapport au pic du mois dernier, le marché annuel est encore 27% plus élevé d’une année sur l’autre.

Les prix du gaz à court terme sont également plus faibles, avec une amélioration de la situation du stockage en Europe. Les stocks ont bondi de 14% la semaine dernière et sont maintenant juste 11TWh en dessous des niveaux de cette période l’an dernier. Le contrat à terme de Peg Nord a baissé de 4% mais est supérieur de 50% à celui de juin 2017.

La CRE appelle à une hausse des prix du gaz

Suite à la hausse mondiale des prix du gaz, la Commission de Régulation de l’énergie (CRE), a recommandé une révision des tarifs du gaz. L’organisme a déclaré à Engie qu’une augmentation de 8,1% des tarifs du gaz était nécessaire à partir du 1er juillet.

Les tarifs sont payés par 4,7 millions de résidents et d’entreprises en France.

La CRE recommande des tarifs réglementés pour le gaz et l’électricité au gouvernement français pour une décision finale. L’organisme de réglementation a fait valoir que les coûts d’approvisionnement d’Engie devaient augmenter d’environ 3% par rapport au mois prochain en raison de la hausse des prix de gros du gaz.

Les prix du gaz réglementé sont destinés à devenir une chose du passé, après que le Conseil Constitutionnel ait statué que la réglementation avait nui à la concurrence et était contraire aux droit européen.

L’offre de marché , la nouvelle tendance française

Que ce soit pour le gaz ou pour l’électricité, de plus en plus de français optent pour des offres à prix de marché. Un récent rapport de la Commission de Régulation de l’Énergie a révélé qu’à la fin du premier trimestre 2018, 370000 clients supplémentaires pour l’électricité et 269800 clients supplémentaires pour le gaz se sont tourné vers les offres à prix de marché considérées comme plus libres.  Au niveau du gaz, 89% des clients professionnels sont déjà en offre de marché.

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le mercredi, le 13. juin à 9.42