Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 16/07/2018 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 16/07/2018

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 16/07/2018

Les prix du gaz et de l’électricité en France ont généralement baissé d’une semaine sur l’autre, reflétant des mouvements similaires dans le mix énergétique. Malgré les pertes, le marché de l’énergie français reste proche des sommets historiques. Sur le marché du gaz, les mouvements de la valeur du pétrole brut…

Les prix du gaz et de l’électricité en France ont généralement baissé d’une semaine sur l’autre, reflétant des mouvements similaires dans le mix énergétique. Malgré les pertes, le marché de l’énergie français reste proche des sommets historiques.

Sur le marché du gaz, les mouvements de la valeur du pétrole brut et la poursuite de la spéculation sur l’équilibre offre-demande hivernal ont été les principaux moteurs. Les prix du pétrole ont chuté vers la fin de la semaine en raison des prévisions d’augmentation de l’offre à la suite des discussions entre les États-Unis et la Russie. Dans le même temps, la baisse du prix du pétrole s’explique aussi par les inquiétudes suscitées par la demande en raison des droits de douane américains sur les marchandises chinoises qui ont une incidence sur le commerce mondial. Cependant, le marché du gaz continuait d’être soutenu par des préoccupations de flexibilité. Les niveaux de stockage européens ont été fortement dégradés l’hiver dernier. Cela a provoqué une demande de gaz d’été plus forte que cela aurait pu être le cas lorsque les injections de stockage ont augmenté. Pour la France, cela signifie que les stocks sont maintenant revenus au même niveau que l’an dernier. Malgré cela, d’autres injections sont nécessaires et, même dans ce cas, des inquiétudes demeurent quant à la flexibilité. Le marché européen sera beaucoup moins approvisionné par le gisement hollandais de Groningue cet hiver, car sa capacité est limitée en raison de problèmes de sécurité. Du côté de la puissance, les prix ont suivi le gaz vers le bas. Il y a eu peu de changements dans la disponibilité du nucléaire, qui était stable durant la semaine, et qui ne sont pas très éloignés des niveaux de l’année dernière.

La Commission de Régulation de l’Énergie a publié son évaluation des charges de service public au titre de l’année 2019.

Le montant prévisionnel des charges de service public de l’énergie au titre de l’année 2019 est de 12 % supérieur au montant constaté des charges au titre de l’année 2017.

Les charges de service public se répartissent de la manière suivante (%) :

 

La France planifie une coopération transfrontalière sur l’éolien offshore avec l’Allemagne.

Une déclaration franco-allemande qui sera signée à Paris le 21 juillet pourrait permettre aux deux pays de commencer à travailler ensemble sur des projets éoliens offshore et d’autres énergies renouvelables. D’après cette déclaration, la France et l’Allemagne estiment que la coordination dans le domaine de la politique énergétique de l’Union Européenne devrait être soutenue par des actions.

Les deux pays prévoient de lancer des initiatives pour réaliser, dans le cadre de leur programme national de développement des énergies renouvelables, des projets pilotes communs, notamment le développement de l’énergie éolienne offshore en mer du Nord. Les pays seront également d’accord pour chercher à travailler sur les exigences pour la mise en œuvre d’un projet d’essai pour permettre les enchères transfrontalières d’énergie renouvelable.

La France et l’Allemagne se sont toutes deux engagées à accroître leur capacité d’interconnexion et à renforcer leurs réseaux internes. Cela sera facilité par des projets de batteries et de travail sur d’autres formes de stockage d’énergie. « La France et l’Allemagne considèrent la transition énergétique européenne comme une formidable opportunité de moderniser, d’innover, de numériser et de créer des emplois », a indiqué la déclaration, notant que l’Allemagne va éliminer progressivement sa dernière centrale nucléaire d’ici 2022 part des énergies renouvelables.  »

 

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le mercredi, le 18. juillet à 10.05