Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 27/08/2018 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 27/08/2018

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 27/08/2018

Électricité La disponibilité des centrales nucléaires a diminué de moins de 60% avec de nouvelles interruptions et travaux d’entretien. Les prix à terme de l’électricité ont augmenté dans le cadre d’une reprise généralisée des produits de base. Les gains en charbon et en carbone ont renforcé le soutien au marché…

Électricité

La disponibilité des centrales nucléaires a diminué de moins de 60% avec de nouvelles interruptions et travaux d’entretien. Les prix à terme de l’électricité ont augmenté dans le cadre d’une reprise généralisée des produits de base. Les gains en charbon et en carbone ont renforcé le soutien au marché de l’énergie en augmentant le coût de production.

Le coût de la production d’électricité reste élevé, à la suite de nouveaux gains réalisés sur les marchés du gaz, du charbon et du carbone la semaine dernière. Plusieurs contrats ont atteint de nouveaux sommets, dépassant la fourchette des trois derniers mois. Les prix annuels de l’électricité en France sont supérieurs de plus d’un tiers en glissement annuel, à près de 54 € / MWh, après avoir dépassé les sommets de juin.

Gaz

Les contrats de gaz à travers la courbe ont atteint de nouveaux sommets dans le cadre d’une reprise énergétique plus large, avec le potentiel de nouvelles augmentations à mesure que la tendance à la hausse se développe en hiver.

D’après le dernier rapport de la Commission de Régulation de l’Énergie, les tarifs réglementés de vente hors taxes d’Engie vont augmenter en moyenne de 0.9% au 1er septembre 2018.

Les réserves de stockage françaises sont désormais en hausse de 9% sur un an. Cependant, les stocks européens au total restent en baisse par rapport à 2017, avec 180 TWh d’injections encore nécessaires pour atteindre le pic de l’an dernier. Les stocks ont fortement augmenté au cours des derniers mois par rapport aux creux de cinq ans observés à la fin du mois de mars à la suite de fortes injections au cours des dernières semaines. Les injections se poursuivront pendant le reste de l’été, ajoutant de la demande au système.

À la une !

Nicolas Hulot, ministre français de l’environnement, a annoncé sa démission cette semaine. Il a déclaré à Radio France Inter qu’il quittait le gouvernement. Il a déclaré se sentir « tout seul » dans la défense de l’environnement.

Hulot a cité sa désapprobation des politiques et des efforts du gouvernement pour lutter contre le changement climatique. « Je ne veux pas donner l’illusion que ma position au sein du gouvernement a suggéré que nous répondions correctement à ces problèmes, alors je quitte le gouvernement », at-il déclaré lors de l’interview, ajoutant: « Je ne veux plus mentir.  »

Avant sa nomination au cabinet, Nicolas Hulot était un ardent défenseur du vert et, en tant que ministre, il a critiqué à plusieurs reprises la stratégie nucléaire française, appelant le pays à investir davantage dans les énergies renouvelables. Le président Emmanuel Macron a promis de réduire la part de l’énergie nucléaire génération à 50% d’ici à 2025, mais Nicolas Hulot à la fin de l’année dernière a dû admettre que cet engagement ne pouvait être tenu. Un nouveau plan nucléaire devrait être annoncé au début de l’année prochaine.

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le mardi, le 28. août à 14.43