Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 26/11/2018 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 26/11/2018

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 26/11/2018

Électricité Les prix de l’électricité en France ont diminué en raison des prévisions météorologiques annonçant un retour à des températures supérieures à la normale saisonnière. Le coût de la production d’électricité reste élevé, à la suite des fortes progressions enregistrées sur les marchés du gaz, du charbon et du carbone…

Électricité

Les prix de l’électricité en France ont diminué en raison des prévisions météorologiques annonçant un retour à des températures supérieures à la normale saisonnière.

Le coût de la production d’électricité reste élevé, à la suite des fortes progressions enregistrées sur les marchés du gaz, du charbon et du carbone au cours de l’été. Cependant, ces produits sont revenus de leur sommet du mois de septembre.

La capacité nucléaire est supérieure en glissement annuel, les centrales étant peu affectées par les problèmes de maintenance ou les pannes imprévues.

Gaz

Les contrats connaissent un mouvement de prix similaire sur le marché de l’électricité. Les fondamentaux continuent de laisser entrevoir des perspectives de demande plus faibles en raison des températures qui s’adoucissent.

Les tarifs réglementés de gaz devraient baisser de 2.4% au 1er décembre 2018.

L’approvisionnement actuel reste très important, avec des importations soutenues de GNL en octobre et en novembre. La production norvégienne a stimulé l’offre et les stocks de stockage ont augmenté de 25% par rapport à l’année dernière. La longue période hivernale qui progresse sans une vague de froid significative accroît les perspectives d’un excédent de stockage en 2019 qui pourrait entraîner une baisse des prix.

Les réserves de stockage françaises sont toujours supérieures de 26% par rapport à l’année précédente et les stocks européens atteignent des niveaux record.

À la une !

Manifestations contre la hausse de la taxe sur les carburants en France

La semaine dernière, des milliers de manifestants sont descendu dans les rues de Paris pour protester contre la hausse des prix de l’essence.  C’est la deuxième série de manifestations sur le même sujet. Le 17 novembre, plus de 280 000 personnes avaient participé à plus de 2000 manifestations différentes à travers la France pour protester contre le projet du gouvernement d’augmenter les taxes sur le carburant. La manifestation des « Gilets Jaunes » a été en grande partie déclenchée par la décision du gouvernement d’augmenter encore les taxes sur le diesel et l’essence sur un taux de taxe déjà élevé, d’ici 2019. Cette décision s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement pour lutter contre le changement climatique en encourageant l’utilisation des transports en commun communs à la place des voitures.

Arrêt de Fessenheim pour 2020.

Emmanuel Macron a annoncé son intention de fermer définitivement les deux réacteurs nucléaires de la centrale de Fessenheim en 2020. Le président de la république a déclaré que douze autres réacteurs devraient fermer d’ici 2035, dont au moins quatre avant 2030.

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le mardi, le 27. novembre à 16.34