Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 17/12/2018 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 17/12/2018

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 17/12/2018

Électricité Les prix de l’énergie en France ont augmenté par rapport à la semaine dernière, sous l’effet de la forte hausse des coûts du carbone. Combiné à une reprise des prix du charbon, cela a augmenté le coût de production. Des températures supérieures à la moyenne sont prévues pour le…

Électricité

Les prix de l’énergie en France ont augmenté par rapport à la semaine dernière, sous l’effet de la forte hausse des coûts du carbone. Combiné à une reprise des prix du charbon, cela a augmenté le coût de production. Des températures supérieures à la moyenne sont prévues pour le reste du mois de décembre, ce qui a limité la demande et pesé sur les prix. La capacité nucléaire reste élevée, avec plus de 75% des centrales en ligne, largement épargnées par les problèmes de maintenance ou de pannes imprévues.

Gaz

Les contrats de gaz ont suivi la hausse des prix de l’électricité, du charbon et du carbone au cours de la dernière semaine. Les prix plus élevés du charbon et du carbone rendent la production au gaz plus compétitive et accroissent la demande. Les contrats sont revenu à leur niveau de novembre, ce qui représente une hausse d’environ 6%.

Les fondamentaux du gaz demeurent très sains, bien que les températures soient incertaines pour le premier trimestre de 2019. Jusqu’à présent, une saison hivernale plus clémente que prévue n’a nécessité que peu de ressources en stockage. Les réserves de stockage françaises sont en hausse de 35% d’une année sur l’autre et les stocks européens atteignent des niveaux record pour cette période de l’année.

La CRE a annoncé une baisse de 1.9% des tarifs réglementés de vente de gaz naturel au 1er janvier 2019.

À la une !

Investissement japonais dans l’éolien français

L’investisseur japonais Sumitomo Corporation prendra part à deux projets français d’éolien offshore totalisant près de 1 GW, ce qui constitue le premier investissement de la société sur le marché français de l’éolien offshore. Le groupe a acquis une participation de 29,5% dans la coentreprise Les Eoliennes en Mer, dirigée par Engie, qui développe les projets de Noirmoutier et Le Tréport. Ils sont respectivement situés au large de la côte atlantique et de la Normandie. La construction offshore devrait commencer en 2020 et les deux projets devraient être mis en service en 2023. La société a déjà participé à d’importants projets éoliens offshore en Belgique et au Royaume-Uni, totalisant une capacité installée de plus de 1,5 GW. Cela inclut le projet éolien offshore Galloper récemment mis en service au large des côtes britanniques.

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le mardi, le 18. décembre à 15.18