Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 07/01/2019 | Utilitywise France
Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 07/01/2019

Marché du gaz et de l’électricité Semaine du 07/01/2019

Électricité Les prix de l’électricité en France ont fortement chuté depuis fin décembre. Les prix annuels ont baissé de 18% la semaine dernière pour atteindre leurs plus bas niveaux observés en août 2018. Des températures supérieures à la moyenne sont prévues pour une grande partie du mois de janvier, ce…

Électricité

Les prix de l’électricité en France ont fortement chuté depuis fin décembre. Les prix annuels ont baissé de 18% la semaine dernière pour atteindre leurs plus bas niveaux observés en août 2018. Des températures supérieures à la moyenne sont prévues pour une grande partie du mois de janvier, ce qui a freiné la demande.

Après avoir atteint des sommets pluriannuels supérieurs à 60 € / MWh en décembre, les prix annuels de l’électricité ont chuté de 10 € la semaine dernière. La baisse des prix du gaz et du carbone a encore réduit le coût de production. Les fortes augmentations enregistrées dans les produits de base en 2018 signifient que les contrats maintiennent les primes d’une année sur l’autre mais les prix ont récemment diminué.

Gaz

Les fondamentaux du gaz restent très sains, avec un afflux continu de GNL. Des importations record ont été atteintes en novembre et en décembre, ce qui a considérablement stimulé l’offre de gaz. Les prix du gaz en basse saison sont passés de 29 € à 20 € depuis début octobre.

Les réserves de stockage françaises sont en hausse de plus de 30% par rapport à l’année précédente et les stocks européens atteignent des niveaux record pour la période de l’année.

Le tarif d’utilisation des réseaux de transport de gaz naturel de GRTgaz et Terega évoluera au 1er avril 2019.

À la une !

Les coûts de l’interconnexion franco-irlandaise pourraient augmenter de 180 millions d’euros

Selon les calculs de la Commission for Regulation Utilities (CRU), l’équivalant Irlandais de la CRE, une nouvelle ligne électrique sous-marine entre l’Irlande et la France pourrait coûter jusqu’à 180 millions d’euros de plus que prévu. Les opérateurs de transport dans les deux pays avaient initialement prévu que le nouvel interconnecteur Celtic proposé coûterait 930 millions d’euros. La liaison serait capable de transporter environ 700 mégawatts d’électricité dans les deux sens, suffisamment pour alimenter 450 000 foyers. Le promoteur du projet, EirGrid, s’attend à ce que les travaux soient achevés en 2025 ou 2026. Toutefois, une évaluation approfondie des paramètres techniques de l’interconnecteur Celtic et une évaluation des prix effectuée par la CRU ont révélé que les coûts pouvaient être jusqu’à 20% supérieurs à l’estimation initiale. Les études de la CRU montrent que l’interconnexion apporterait des avantages aux consommateurs irlandais et français, grâce à la mise en œuvre de nouveaux projets d’énergie renouvelable. La politique britannique pourrait également avoir un impact, car le développement d’un nouvel interconnecteur entre l’Irlande et la Grande-Bretagne réduirait considérablement les avantages tirés de l’Interconnector Celtic. EirGrid a salué le lancement de la consultation des parties prenantes sur le projet proposé et a déclaré que le document de la CRU « approuve l’opinion selon laquelle l’interconnexion apporterait des avantages aux consommateurs irlandais et français ».

Myriam-Deborah Amichia

Posté par le mardi, le 8. janvier à 17.04